Payer avec son mobile chez Starbucks !

Après avoir transformé sa carte de fidélité en carte de paiement, Starbucks poursuit sa route en offrant pour Noël un nouveau service à ses consommateurs et autres Starbuckers : le paiement mobile !

Une nouvelle gestion de la fidélité

Le 30 juin dernier, Starbucks a lancé en France son nouveau programme de fidélité « My Starbucks Rewards » (MSR). Celui-ci s’appuie sur une nouvelle carte qui fait office de moyen de paiement, sous forme de carte prépayée, liée au compte Starbucks du client. Exit donc l’ancien programme de cartes à tampons (caduque dès le 1er juillet).

Concrètement, lors du passage en caisse, les vendeurs offrent à chaque client la fameuse carte et leur proposent de l’activer directement en y créditant une somme d’argent (le montant minimum étant fixé à 5 € et le maximum à 250 €). Le client est ensuite invité à créer un compte sur le site internet pour y associer sa carte précédemment chargée.

Conséquence directe, pour tirer profit de sa « fidélité » chez Starbucks, le client est désormais obligé de payer avec cette carte ! La contrepartie est, selon la chaîne, une fidélisation plus poussée et adaptée à chacun, se déclinant en 3 niveaux (« Welcome », « Green » et « Gold »). Elle permet de bénéficier par exemple d’une boisson gratuite pour votre anniversaire, d’une dose d’expresso supplémentaire ou d’un remplissage gratuit de votre thé ou café lors d’une même visite.

La nouveauté, c’est que depuis la fin de l’année (le 27 décembre 2014 pour être exact), Starbucks offre la possibilité de payer avec son téléphone portable en France et en Allemagne dans l’ensemble des salons gérés en propre. Cela signifie que ces nouveaux services (carte de fidélité et nouveaux moyens de paiement) ne sont pas acceptés dans les Starbucks franchisés, présents essentiellement dans les gares et les aéroports !

Le paiement mobile made in Starbucks

Pour proposer ce service, Starbucks s’appuie évidemment sur son application mobile (fonctionnant sur Android et iOS) qui a été mise à jour pour cette occasion. Le prérequis au paiement mobile est l’enregistrement dans cette application de votre numéro de carte de paiement Starbucks (préalablement activée et chargée en salon). C’est tout, prochaine étape dans un Starbucks !

Le principe est simple. Au moment de la transaction, le consommateur lance son application et appuie sur « Payer ». L’acte de paiement s’effectue par lecture du code-barre à 2 dimensions (scanné en caisse par un employé) généré par l’application et contenant ni plus ni moins que le numéro de la carte de paiement Starbucks. Le montant de la transaction est ensuite débité du compte prépayé Starbucks du client et celui-ci collecte 1 étoile supplémentaire sur son programme de fidélité (attribuée dans les 24 heures qui suivent la transaction).

Nota bene : Jusqu’en 2010, Starbucks utilisait le format QR code pour le code-barre à 2 dimensions. En janvier 2011, Starbucks a migré vers un autre format, le PDF-417 qui se distingue par sa haute capacité de stockage et son système de correction performant.

Fonctionnement du paiement mobile made in Starbucks
Fonctionnement du paiement mobile made in Starbucks

Cette technologie s’impose comme une alternative crédible aux technologies NFC par sa méthode de mise en œuvre simple. En outre, le choix de cette solution permet à Starbucks de proposer ce service à presque tous ses clients, sous réserve qu’une application Starbucks existe sur leur smartphone (petite pensée aux utilisateurs de Windows Phone)… D’ailleurs, ce type de service est déjà en place aux États-Unis depuis septembre 2009 et présent au Canada, au Royaume-Uni et même en Australie.

Sécurité

D’un point de vue sécurité, on retrouve les avantages d’une carte prépayée. Le paiement s’effectue sans utiliser, ni exposer son numéro de carte bancaire. Il n’y a donc pas de lien direct entre la carte Starbucks et le compte bancaire (mis à part lors d’un rechargement par carte).

D’un autre côté, dans le cas d’un vol de carte, aucun dispositif de sécurité n’empêche le voleur d’utiliser et de vider ce compte puisque aucune authentification n’est nécessaire (ni code PIN, ni technologie liée à la biométrie, etc.). Dans le cas d’un vol du mobile, l’utilisateur est uniquement protégé par le verrouillage de son téléphone, sauf si cette fonctionnalité a été désactivée…

L’impact reste néanmoins assez faible au regard des sommes engagées (carte prépayée plafonnée à 250 €). Le service client de Starbucks, via le site Web ou par téléphone, offre la possibilité de transférer le solde vers une nouvelle carte Starbucks.

Personnellement, je trouve le nouveau programme de fidélité MSR bien moins intéressant que le précédent :

  • La 10ème boisson était offerte au lieu de la 13ème à partir du niveau Gold ! Même s’il faut reconnaître que le remplissage gratuit du thé/café lors d’une même visite est attrayant.
  • Perte de la simplicité puisque désormais, 3 niveaux de fidélité sont à activer.
  • Perte de l’universalité de la gestion de la fidélité puisque la règle de 1 pour 10 est une pratique courante de récompense.

Enfin, la restriction géographique à la France est une légère déception puisque les cartes et récompenses sont uniquement reconnues dans les salons en France, hors franchises (problème de gestion des taux de change pour une extension mondiale ?).

Cependant, il faut reconnaître que la digitalisation de cette fidélité (Digital Loyalty) et la collecte massive de données (Big data) via l’application mobile s’inscrit dans l’ère du temps et apporte un réel confort en soulageant nos portefeuilles ! En contrepartie, nous allons désormais prépayer nos boissons… Tout bénéf pour Starbucks !

Well-tested and approved, it’s time for a coffee break!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*