[MWC 2015] 1er jour : Samsung et Google contre-attaquent

Comme promis, voici un résumé des informations incontournables de ce premier jour au Mobile World Congress de Barcelone. En guise d’amuse-bouches, il ne fallait pas rater les annonces effectuées par Samsung et Google lors de leurs conférences. La riposte à l’Apple Pay d’Apple se prépare dans le monde Android (plus de 80% de part de marché fin 2014).

Samsung Pay

Et ça a commencé dès dimanche assez tard avec la conférence de Samsung qui a profité du lancement de ces 2 nouveaux téléphones phares (Galaxy S6 et S6 Edge) pour annoncer le lancement de « Samsung Pay » en partenariat avec les réseaux MasterCard, Visa, American Express et de multiples banques américaines.

À dire vrai, Samsung avait préparé le terrain en rachetant, le 18 février dernier, la startup LoopPay spécialisé dans les moyens de paiement. Samsung a malgré tout surpris par l’officialisation de l’offre « Samsung Pay » moins de 2 semaines plus tard.

Concrètement, les 2 nouveaux smartphones de Samsung intègrent en natif et dès à présent cette technologie qui est par ailleurs déjà fonctionnelle aux États-Unis. Il sera ainsi possible d’effectuer des paiements mobiles de 2 façons distinctes : soit en NFC (ce qui nécessite un équipement compatible côté commerçant), soit par transfert magnétique (ce qui nécessite un simple TPE lecteur de carte à piste).

En effet, le système de paiement développé par LoopPay permet de simuler un paiement par carte bancaire à piste via la technologie « Magnetic Secure Transmission » (MST). Cette technologie est portée par une coque de smartphone spécifique « LoopPay » (ce qui n’est plus nécessaire avec les Galaxy S6 et S6 Edge puisque intégrée directement) adossée aux smartphones. Au moment du paiement, le smartphone est placé près du TPE qui enregistre le champ magnétique généré par LoopPay. Le tour est joué !

Aux États-Unis, cette technologie offre à Samsung une longueur d’avance cruciale sur Apple puisque les paiements à piste y sont très courants (cf. notre article sur le passage progressif à l’EMV). L’offre de Samsung est donc immédiatement utilisable par le plus grand nombre sur le marché américain.

Dans le reste du monde et particulièrement en Europe, LoopPay n’offre aucun avantage stratégique à Samsung. Seule la technologie NFC pourra être exploitée en raison de la prédominance de la norme EMV.

PayPal Here

PayPal a annoncé une évolution majeure de son service PayPal Here avec l’acceptation de paiements sans contact NFC (carte bancaire et mobile).

Aujourd’hui, PayPal Here permet aux professionnels d’accepter des paiements par cartes à puce (technologie certifiée EMV et authentification par code PIN) ou à piste et même en espèces et par chèque. Ce service s’appuie sur un petit boîtier qui communique en bluetooth avec un smartphone, permettant de lire indépendamment puce et piste d’une carte. Le fait d’être couplé à un smartphone lève certaines contraintes liées aux TPE classiques (concurrence accrue face aux TPEs GPRS / 3G) et offre aux commerçants facilité d’utilisation et mobilité d’action.

A partir de cet été au Royaume-Uni et en Australie, PayPal Here va supporter le paiement sans contact NFC ! Concrètement, il sera possible de payer avec une carte bancaire sans-contact (débit ou crédit) mais aussi avec son smartphone NFC et ce fameux boîtier. Pour cela, PayPal a annoncé le rachat de la startup américaine Paydiant spécialisée dans ce type de technologie. Le service sera également lancé d’ici la fin de l’année aux Etats-Unis.

Ainsi, PayPal Here est une solution idéale pour les commerçants/professionnels et se pose comme une offre complémentaire (plutôt que concurrente) aux offres NFC Apple Pay, Samsung Pay et Android Pay.

Android Pay

Après les annonces d’Apple et de Samsung, Google n’est pas en reste avec le lancement du service de paiement mobile « Android Pay » avec l’objectif de devenir la solution référence dans le monde Android. Celui-ci a été évoqué par le vice-président de Google, Sundar Pichai, au cours d’une interview lors du MWC.

La communication a été réduite à sa portion congrue. On sait simplement que Google prépare la sortie d’un concurrent direct à Apple Pay et Samsung Pay en implémentant des fonctionnalités similaires. Le paiement s’effectuera de façon sécurisée (tokenisation) et en exploitant la technologie NFC. Il sera ainsi possible de payer chez les commerçants équipés et aussi directement au sein des applications mobile !

Ce n’est pas la première excursion de Google dans le monde des paiements mobile. On se rappelle tous du portefeuille Google Wallet (absent en Europe) ! Google est visiblement passé à la vitesse supérieure avec le partenariat très récent (24 février 2015) passé avec Softcard (accompagné d’un rachat massif de brevets) et les partenariats avec les opérateurs mobiles américains (24 février 2015).

Google s’épanchera probablement sur le sujet lors de la prochaine conférence I/O (28-29 mai 2015). A suivre.

Rendez-vous demain pour la suite du MWC !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*