Le paiement sans contact bientôt la référence dans les taxis londoniens ?

Voulez-vous que les taxis acceptent systématiquement les paiements par carte ? C’est une des questions qui viennent d’être posées par l’organisme Transport for London (TfL) sous la forme d’une consultation publique ouverte du 15 juin au 24 juillet 2015. Elle concerne tous les taxis licenciés de Londres (black cabs) et s’adresse à tout potentiel usager.

Cette consultation s’inscrit dans la politique d’amélioration en continue des services offerts par Transport for London qui a abouti, entre autres, à l’acceptation des cartes de paiement au niveau des tourniquets du métro et des bus depuis février 2014. Aujourd’hui, elle concerne les taxis londoniens à destination de leurs passagers et aborde des thèmes variés comme l’ergonomie, la clarification et la transparence, sans négliger l’aspect technologique pour faciliter l’acte de paiement. Cette consultation adresse des sujets bien plus larges que le seul moyen de paiement puisqu’elle aborde des problématiques telles que les suppléments, la position du taximètre, le type de signalétique, etc.

Les enjeux liés au paiement sont les suivants :

  • Imposer la présence de TPE dans les taxis sans se substituer au paiement en espèces : offrir les 2 types de paiement au client.
  • Élargir le service aux réseaux American Express, Discover, JCB (Japan Credit Bureau) et CUP (China Union Pay). Les cartes MasterCard et Visa seront quoi qu’il en soit acceptées.
    On ne parle ici que de l’utilisation de cartes de crédit et de débit. Cela n’inclut donc pas l’usage dans les taxis de la Oyster card (l’équivalent du Pass Navigo parisien).
  • Profiter du boom sur le sans-contact. L’idée est de faire d’une pierre deux coups en mettant à disposition des taxis ab initio des TPE compatibles NFC. Sachant qu’une course à Londres coûte en moyenne £30 et que le montant limite pour un paiement sans contact sera relevé, au Royaume-Uni, de £20 à £30 à partir de septembre prochain, le marché cible serait conséquent.
  • Explorer des formes de paiement autres que le « chip-and-pin » et le sans-contact (ex : PayPal).

À l’heure où un débat houleux et violent fait rage en France sur l’évolution du secteur Taxis/VTC/Uber/UberPop, les Londoniens prennent la balle au bond et souhaitent notamment améliorer les dispositifs d’acceptation du paiement. Nécessaire, puisque aujourd’hui en 2015, à Paris comme à Londres, le paiement est encore le plus souvent réalisé en espèces du fait d’un TPE absent ou en panne mystérieuse…

Un exemple à suivre ?

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*