Apple Pay poursuit son expansion : présence au Canada, en Australie et bientôt en Chine ?

L’actualité du paiement mobile a été très riche ces derniers mois avec le lancement d’offres par Google, Samsung et LG notamment. Même si son produit a été lancé il y a plus d’un an, Apple n’est pas en reste et continue d’occuper la scène médiatique en poursuivant développement et déploiement de son service. Ainsi, mi-novembre, Apple a étendu l’accessibilité d’Apple Pay à deux nouveaux pays : le Canada et l’Australie. Une roadmap 2016 a même été évoquée avec en ligne de mire le marché asiatique.

Canada et Australie en partenariat avec American Express

Apple a annoncé coup sur coup sur le déploiement de son service de paiement sans contact au Canada et en Australie, respectivement les 17 et 19 novembre. Le service est utilisable par les utilisateurs sur leur iPhone, iPad et Apple Watch. Outre sa fonction première de paiement sans contact (en NFC), il permet d’effectuer des paiements en ligne au travers d’applications (in-app payments).

La différence majeure avec les précédentes ouvertures du service aux Etats-Unis et au Royaume-Uni est l’absence de partenariats avec les réseaux MasterCard et Visa. Aujourd’hui, seules les cartes American Express sont éligibles au Canada et en Australie (avec une restriction, cf. paragraphe sur l’exception AmEx). L’utilisation sera donc limitée aux commerçants acceptant les paiements sans contact et les cartes du réseau American Express, ce qui réduit très fortement la taille du marché pour Apple.

Apple serait toujours en discussion pour étendre Apple Pay aux réseaux MasterCard et Visa. Cependant, la principale difficulté est la réticence de plus en plus marquée des banques à adhérer au service d’Apple. Pourquoi ? Tout simplement parce que les banques n’acceptent pas les conditions fixées par Apple (commissions importantes) et qu’elles souhaitent, en priorité, faire la promotion de leurs propres services, souvent concurrents directs d’Apple Pay. A titre d’exemple, nous vous parlions, il y a près d’un an, de l’initiative de la Royal Bank of Canada qui avait choisi les technologies NFC/HCE pour développer une solution de paiement sans contact au sein de son application mobile. Au Royaume-Uni, la banque Barclays se trouve dans la même situation (développement du service concurrent bPay) d’où un blocage avec Apple et le non-accord actuel pour proposer le service à ses clients.

Pourquoi l’exception American Express ?

Cela est dû à une spécificité que possède American Express par rapport aux autres réseaux que sont MasterCard et Visa. En effet, American Express a la particularité d’être à la fois un réseau, comme MasterCard et Visa, et un émetteur de cartes et est, en cela, parfois assimilé à une banque. Les transactions AmEx sont ainsi traitées sur le réseau privatif de l’émetteur AmEx, sans nécessairement passer par la banque du commerçant. Cette double casquette lui permet de proposer de nouveaux services à ses clients (porteurs de carte et commerçants) sans l’accord des banques et ainsi de signer des partenariats avec Apple.

A noter toutefois que les cartes American Express directement émises par les banques ne sont pas éligibles à Apple Pay.

De nouveaux services et l’Asie pour 2016 ?

Apple Pay en Chine en février 2016 ?

Nul n’ignore que la Chine est un marché prioritaire pour Apple qui peut ainsi doper ses ventes d’iPhone et d’iPad alors que les économies des pays dits développés sont majoritairement à l’arrêt. La Chine peut-elle être aussi un vecteur de croissance pour Apple Pay ? Le pari est visiblement pris par la firme américaine puisque le service y serait actif dès février 2016.

Hong-Kong et Singapour sont aussi évoqués.

Apple Pay résumé en dates

La présence d’Apple Pay à l’international s’accroît et couvre désormais 4 pays. Petit rappel des différentes dates de déploiement :

  • 20/10/2014 : Etats-Unis
  • 14/07/2015 : Royaume-Uni
  • 17/11/2015 : Canada
  • 19/11/2015 : Australie

Le paiement P2P via Apple Pay

Aujourd’hui, Apple Pay permet d’effectuer des paiements d’un client vers un commerçant qu’il soit physique ou virtuel (paiement de proximité ou via une application). Apple s’apprêterait à ajouter une nouvelle corde à son arc en proposant le paiement de personne-à-personne (P2P pour peer-to-peer ou person-to-person) au sein de son service Apple Pay.

Nous en sommes toujours au stade des rumeurs. D’après le site spécialisé appleinsider.com et The Wall Street Journal, Apple serait en discussion avec des banques et pourrait s’appuyer sur le réseau P2P clearXchange déjà opérationnel aux Etats-Unis. Cela permettrait de faciliter le déploiement et l’adhésion à ce nouveau mode de paiement sur un secteur prometteur mais très concurrentiel où sont présents, à titre d’exemples, PayPal avec Venmo, Facebook, Google, Square avec Square Cash (utilisé par l’application Snapchat), m-Pesa principalement au Kenya et en Tanzanie (c’est l’un des nombreux services offrant le paiement mobile en Afrique) et la startup française Lydia ! Liste non exhaustive…

Canada, Australie, Chine, paiement P2P… En cette fin d’année 2015, l’actualité autour d’Apple Pay confirme que le produit est toujours en phase de développement. Rassurant et encourageant car beaucoup de fonctionnalités restent à développer pour que les utilisateurs adhérent en masse à ce type de services. L’année 2016 s’annonce ainsi très chargée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*