La Russie se dote de son propre réseau de carte bancaire : Mir

La Russie a très souvent fait la une des actualités depuis 2 ans : l’organisation de Jeux Olympiques, des scandales de dopage, une extension de territoire, des conflits politico-militaires, des sanctions internationales et une crise monétaire. Et une des conséquences est la nécessité pour la Russie de se doter d’un système financier autonome incluant, entre autres, les moyens de paiement. Ainsi, le pouvoir russe a la volonté de créer un réseau indépendant d’émission et d’acquisition des transactions par cartes bancaires. Son nom ? Mir ou Мир en russe.

Un contexte politico-financier

Les enjeux sont assez simples pour la Russie. Sous pression américaine et européenne dans le cadre des embargos, MasterCard et Visa ont coupé les services de paiement de plusieurs personnalités russes. Ainsi, à la merci des réseaux américains, la priorité russe est de devenir indépendante dans l’émission de cartes bancaires et le traitement des paiements. Jusqu’à présent, ce rôle était tenu majoritairement par Visa et dans une moindre mesure par MasterCard. Du fait du contexte politique et du refroidissement des relations de l’axe Russie-USA, il était presque devenu vital pour les russes de lancer ce type de programme.

Plusieurs annonces ont été faites en ce sens depuis mars 2014 entre autres par le président Poutine, la banque centrale russe et des représentants de la Douma. Fin avril 2014, le parlement russe a adopté une nouvelle loi prévoyant la mise en place de ce type de plateforme concurrente directe de MasterCard et Visa. L’émancipation de la Russie passe ainsi par la création d’un réseau d’émission et d’acquisition domestique, comme cela existe au Japon (JCB), en Chine (CUP) et en France (CB). Le nom retenu pour ce nouveau réseau est Mir ou Мир en russe.

Note : par curiosité, j’ai cherché la signification du nom de ce système Мир que je pensais être un acronyme. Que nenni, cela veut simplement dire : paix, monde ou origine de l’univers ; tout un programme !

L’organisme JSC NSPK

Pour mettre en œuvre cette politique ambitieuse de se doter le plus rapidement d’un système de paiement indépendant, la banque centrale russe (Bank of Russia) a créé, le 23 juillet 2014, l’organisme JSC NSPK (Joint Stock Company National System of Payment Cards). Ses activités principales sont de :

  • créer un système national de paiement et de compensation pour traiter les transactions domestiques ayant pour nom NSPK TPCC (Transaction Processing and Clearing Center) ;
  • émettre et promouvoir des cartes liées au réseau Mir.

Note : sur le site officiel, on trouve aussi la dénomination JSC NPCS pour National Payment Card System (cf. le logo ici).

Pour atteindre ces objectifs, la stratégie a été définie en 3 étapes avec comme jalons :

  1. au 31 mars 2015 : traitement en Russie des transactions domestiques sans sollicitation des réseaux internationaux via le NSPK TPCC
  2. à la fin de l’année 2015 : émission de cartes Mir
  3. à l’horizon 2016-2018 : possibilité d’utiliser les cartes Mir à l’international (suivant l’exemple du réseau CUP dont les cartes sont acceptées de plus en plus largement à l’étranger)

Note : le terme Mir PS signifie Mir Payment System et fait référence à l’ensemble des processus d’émission de cartes Mir et d’acquisition et de compensation des transactions réalisées avec des cartes Mir, le tout s’appuyant sur le NSPK TPCC.

Des accords bilatéraux avec les réseaux internationaux

La passation avec MasterCard et Visa

Avec la mise en œuvre de ce nouveau réseau, MasterCard et Visa risquaient de perdre tout le bénéfice de leur implantation en Russie et toute perspective d’évolution sur ce marché somme toute prometteur. Ils ont ainsi réagi en signant des accords bilatéraux avec l’organisme souverain JSC NSPK.

Ces accords permettent la délégation de l’acquisition et la compensation de l’ensemble des transactions effectuées en Russie à la nouvelle plateforme russe. Dans le contexte actuel, ce type d’accord est gagnant-gagnant car il permet aux réseaux américains de conserver un pied en Russie (émetteurs de cartes bancaires) et aux Russes de poursuivre, en ayant cette fois la main sur le système, l’acceptation de ces 2 réseaux prédominants en Russie (près de 85% des parts de marché) et dans le monde.

Note : dans ces accords, on peut y voir des similitudes avec le système français car MasterCard et Visa sont essentiellement présents en France via le Groupement Cartes Bancaires. Le réseau NSPK TPCC serait un équivalent des réseaux e-RSB et CORE en France et la marque Mir de CB.

Le co-branding avec MasterCard, JCB et American Express

Le 19 juin 2015, un accord signé entre NSPK et MasterCard ouvre la voie aux cartes co-brandées entre les 2 réseaux Mir-Maestro.

Le 07 juillet 2015, NSPK et JCB ont signé le même type d’accord de coopération visant à mettre en place des cartes co-brandées Mir-JCB. Elles seront acceptées comme des cartes Mir sur le réseau russe et comme des cartes JCB à l’international.

Le 20 juillet 2015, un accord similaire a été signé entre NSPK et American Express pour la mise en place de cartes co-brandées Mir-Amex. Elles seront acceptées comme des cartes Mir sur le réseau russe et par le réseau Amex à l’international.

L’indépendance par NSPK TCC, le salut par Mir ?

Les efforts entrepris depuis 1 an et demi permettent aujourd’hui à la Russie de posséder sa propre infrastructure de paiements (NSPK TCC). Concernant l’émission de ses propres cartes Mir, une phase pilote est en cours avec l’implication de 35 banques qui seront rejointes par de nouvelles institutions dans les semaines qui viennent. Dans  un premier temps, ces cartes seront accessibles aux retraités et employés de l’État. L’ouverture à l’ensemble de la population russe est prévue à partir de mi-2016.

Les 2 premiers objectifs définis en 2014 sont ainsi en passe d’être réalisés dans les temps comme le confirme Olga Skorobogatova, vice-gouverneur de la Banque Centrale de la Fédération de Russie :

« In a year and a half we have been able to create not only a national payment system, but also to solve two strategic objectives. First, we transmitted the processing of major international payment systems to the NPCS operation clearinghouse. The second objective is the issuing of our own national card. The original purpose of the national payment system was to release a tool which would enable our citizens to feel confident in our market. »

De son côté, l’Inde a devancé la Russie en lançant son propre système (RuPay) en mai 2014. Un projet similaire avait vu le jour en Europe en 2008 (projet Monnet). Il a été abandonné en 2012, sur l’autel de l’austérité… En bon vieux serpent de mer, ce projet refera certainement surface dans les années à venir !

0 commentaires à propos de “La Russie se dote de son propre réseau de carte bancaire : Mir

  1. Très intéressant, merci.
    Ce qui est juste étonnant, c’est que VISA et MasterCard aient pu négocier avec la Russie en période de sanctions économiques.
    Wincor (Allemand) n’a pas eu cette chance. L’interruption de son expansion vers la Russie en Avril 2014 due aux sanctions économiques a entrainé la baisse de sa rentabilité, la chute de son action et enfin son rachat par Diebold (Américain).

  2. Merci pour cette mise au point des évènements monétiques à l’épreuve des enjeux géostratégiques. articles toujours passionnants et bien instructifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*