Choix du réseau d’acceptation par le porteur

Comme la plupart des cartes bancaires françaises, votre carte bancaire est certainement une carte CB. Qui plus est, elle est sûrement adossée à un réseau international tel que Visa ou MasterCard. Pratique lorsque vous êtes à l’étranger. En revanche, en France où tous les commerçants CB acceptent a minima les réseaux CB, Visa et MasterCard, il devrait théoriquement y avoir un conflit entre le réseau français et l’un des 2 autres. Et, ni le commerçant, ni vous, ne participez à la résolution du conflit en sélectionnant un des réseaux. Alors, lequel est choisi ? Ne devrait-on pas avoir la possibilité de prendre le réseau de son choix lorsque cela est possible ? Cela fait partie des résolutions 2016.

Le fonctionnement actuel

Les cartes bancaires CB adossées à un réseau international tel que MasterCard ou Visa peuvent fonctionner sur l’un des 2 réseaux (CB ou MasterCard / Visa). Par ailleurs, les commerçants français CB acceptent obligatoirement ces réseaux (ce que l’on peut constater à travers les vitrophanies). En revanche, comme le réseau CB est prioritaire sur l’autre, une carte CB internationale (CB MasterCard ou CB Visa) réalisant une transaction en France se fera automatiquement sur le réseau français.

Note : ce fonctionnement ne s’applique pas aux cartes dites « only ». Il s’agit de cartes émises en France possédant seulement l’application MasterCard ou Visa. De fait, même en France, la transaction ne sera pas traitée par CB.

Demain, le porteur choisira

Pourtant mi-2016, un règlement européen imposera de laisser le choix au porteur. Ainsi pourra-t-il sélectionner le réseau français ou international. Sur le principe, il est difficile de critiquer cette possibilité offerte au porteur dès lors qu’il cotise pour une carte possédant plusieurs marques.

Pourtant, ce choix, aussi anodin soit-il, peut être lourd de conséquences. Si a priori, cela ne devrait rien changer à terme pour le commerçant au sujet des commissions (CIP pour CB et CMI pour MasterCard/Visa) suite au plafonnement des commissions ; cela pourrait être plus préjudiciable pour le système de paiement CB et donc les banques.

En effet, pour le commun des mortels ou pour celles et ceux qui n’ont pas la chance de connaître ce blog, MasterCard et Visa sont des marques plus connues que CB et donc plus sûres. Il y a donc fort à parier que ces derniers choisiront les réseaux internationaux.

Cela contribuera ainsi au renforcement des réseaux américains. Quid de l’avenir du scheme CB et plus généralement des schemes domestiques européens ? Réponse dans le prochain article.

Source :

0 Replies to “Choix du réseau d’acceptation par le porteur”

  1. Bravo pour cet article. Il manque des détails comme : quel sera le parcours client pour le choix de la marque ?
    À ce jour pour la VaD, tous les flux des cartes cobadgées sont routés chez CB pour les commerçants français, demain ça ne sera plus le cas.

    • Bonsoir Emilie,
      L’article n’avait que pour vocation de parler du règlement européen et non des choix techniques faits par les acteurs monétiques pour répondre aux exigences.
      Maintenant, c’est vrai que nous aurions pu en parler vu qu’il n’y a pas mille possibilités.
      En proximité, le porteur sélectionnera l’application de son choix (CB ou le réseau américain) après insertion de sa carte dans le TPE. Ce mécanisme est déjà employé par les cartes de crédit (choix « Crédit » ou « Comptant »).
      En VAD Internet, le porteur choisira également le réseau en cochant la bonne case. Les prestataires de service devront prendre en compte le paramètre et envoyer l’autorisation et le mouvement de compensation sur le bon réseau.
      Kévin

  2. Bonjour,
    Le dernier commentaire n’est pas juste. Les spécifications CB (Bulletin 17) que je vous recommande de lire prévoient un choix par défaut (choix commerçant, en effet les grands commerces ne souhaitent pas un ralentissement du parcours client dans leurs magasins) ; le porteur aura lui la possibilité de changer ce choix par défaut lors de la saisie du PIN en appuyant sur une touche pré-definie.
    Il semblerait aussi que ce choix ne soit pas applicable pour les transactions sans contact (décision en négociation auprès des instances européennes).
    Je vous recommande de lire les exigences afin d’être le plus précis possible.
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*