Apple, Google et Samsung : des annonces en pagaille

Après avoir lancé leurs différents produits de paiement mobile en 2015, les mastodontes du secteur high-tech poursuivent le déploiement de leurs services à travers le monde tout en les améliorant. Un bref résumé de l’actualité de ces dernières semaines.

Apple Pay : Singapour et Canada

19 avril : lancement à Singapour

2 mois après le lancement officiel en Chine, Apple a lancé en catimini son service à Singapour le 19 avril dernier. Dans un premier temps, seules les cartes American Express seront supportées (cela semble du reste une habitude de déploiement et contribue à faire de ce réseau un partenaire de choix pour Apple). Les réseaux Visa puis MasterCard seront compatibles dans les semaines/mois à venir.

Mi-mai : élargissement de l’offre au Canada

Lancé le 17 novembre 2015 au Canada, Apple Pay n’était disponible que pour les cartes du réseau American Express. Dorénavant, depuis la mi-mai, le service est également ouvert pour les réseaux Interac, MasterCard et Visa. 4 banques proposent aujourd’hui ce service :

  • ATB Financial
  • Canadian Tire Bank
  • CIBC
  • RBC

A venir…

Prochains pays a priori sur la liste : Hong-Kong, Japon, Espagne. Concernant la France, toujours les mêmes rumeurs (ou espoirs ?) conduisant à une sortie cet été.

Android Pay enrichit son offre et poursuit son déploiement

18 mai : sortie au Royaume-Uni

De nombreux mois après sa sortie aux Etats-Unis (septembre 2015), le service Android Pay est enfin lancé dans d’autres pays : le Royaume-Uni est l’heureux élu ! 2ème pays seulement où Android Pay est éligible, ce pays profite d’un écosystème très avancé en terme de sans-contact. Rappelons qu’Apple Pay y est fonctionnel depuis juillet 2015

Peu de restrictions en terme d’usages : Visa et MasterCard sont partenaires, ainsi que de nombreuses banques (Bank of Scotland, First Direct, Halifax, HSBC, Lloyds Bank, M&S Bank, MBNA et Nationwide Building Society). L’absence de la banque Barclays n’est pas vraiment une surprise si on se souvient du lancement d’Apple Pay.

18 mai : nouvelles fonctionnalités : paiement mobile en ligne et via les applications

Toujours le 18 mai, lors de la 2016 I/O developer conference à San Francisco, les intervenants Google ont annoncé la mise à disposition de 2 APIs :

  • In-app payments (paiements au travers des applications) : l’objectif de cette API est de favoriser et faciliter l’utilisation d’Android Pay au sein des applications mobiles. Google va ainsi mettre à disposition une API en standard ouvert pour encourager les développeurs à exploiter Android Pay.
    Note : le positionnement est ici clairement différent de celui pris par Apple
  • Mobile web payments (paiements en ligne via le mobile) : Google a fait le constat que les paiements en ligne sont extrêmement fastidieux à effectuer depuis un smartphone. Google va mettre à disposition une API permettant l’utilisation d’Android Pay via Chrome.
    Note : cette API est en lien avec l’innovation Instant Apps qui permet de lancer et d’utiliser des applications sans les installer.

Des lancements dans les tuyaux…

Google annonce que les prochains lancements s’effectueront (bientôt…) à Singapour et en Australie. Pour la France, rien de réellement concret.

Samsung Pay et la Chine

29 mars : lancement du service Samsung Pay en Chine

Un mois après le lancement d’Apple Pay, c’est au tour de Samsung de tenter l’aventure en Chine depuis le 29 mars. A cet effet, un partenariat a été passé avec le réseau China UnionPay (CUP) et 9 banques locales :

  • China CITIC Bank
  • China Construction Bank
  • China Everbright Bank
  • China Guangfa Bank
  • China Minsheng Banking Corp. Ltd
  • China Merchants Bank
  • Hua Xia Bank
  • Industrial and Commercial Bank of China
  • Ping An Bank

20 mai : signature d’un partenariat en Chine avec Alibaba

Vendredi 20 mai, Samsung a annoncé la signature d’un partenariat avec la société chinoise Alibaba. Il porte sur une collaboration entre les services Samsung Pay et Alipay, déjà très implanté sur le marché chinois (dominé par Alipay et WeChat). Concrètement, les utilisateurs pourront exploiter l’un ou l’autre des services suivant leur besoin/contrainte (interopérabilité).

Triple intérêt à cette collaboration :

  • ouverture internationale pour Alipay ;
  • ouverture au marché Chinois pour Samsung ;
  • amélioration des services pour les utilisateurs finaux (porteurs et consommateurs) et démultiplication des points de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*