La carte Curve : comment ça fonctionne ?

Vous avez beaucoup de cartes bancaires dans votre portefeuille ? Et vous trouvez que c’est galère de jongler entre toutes ? Et ne parlons pas de tous ces codes à retenir ! Ne serait-ce pas plus simple de n’avoir qu’une seule carte, un seul code à retenir et qu’une application permette de préciser vers quelle carte pointer ? C’est précisément ce que fait la carte Curve !

Trouvant le concept intéressant, nous avons récemment testé cette carte. Plutôt que de faire un énième article sur l’utilisation de Curve (d’autres sites en parlent déjà !), je me concentrerai sur son fonctionnement ; tout du moins, selon ma compréhension.

Conformité

L’émission de monnaie électronique est une activité réglementée.

Émetteur de Monnaie Électronique

Curve 1 Limited, développeur et mainteneur de la plateforme de paiement (service provider) s’appuie sur l’agrément de Wirecard Card Solutions Limited (Wirecard dans la suite du document). En effet, Wirecard, société anglaise, est agréée par la FCA (Financial Conduct Authority, l’organisme de supervision de régulation britannique) en tant qu’émetteur de monnaie électronique. Grâce au passeportage, Wirecard est autorisé à émettre de la monnaie électronique dans la zone SEPA, et particulièrement en France.

Licence MasterCard

Curve 1 Limited se sert également de Wirecard, Membre Principal de MasterCard, afin d’émettre une carte bancaire MasterCard et d’utiliser le réseau éponyme.

Fonctionnement

Lors du paiement, la carte Curve pointe sur la dernière carte bancaire sélectionnée à partir de l’application mobile. Deux processus majeurs sont donc à distinguer et seront détaillés :

  • l’enregistrement d’une carte bancaire ;
  • le paiement à l’aide de la carte Curve.

Enregistrement d’une carte bancaire

Au sein de la plateforme, il est possible d’enregistrer plusieurs cartes. Pour cela, il suffit soit de la scanner et de saisir la date d’expiration et la date d’expiration, soit de renseigner le triplet (n° carte, date d’expiration et cryptogramme visuel) de la carte.

Une fois la carte saisie, pour des raisons de sécurité, l’application mobile demande de prouver que vous en êtes bien le titulaire. Cela peut être :

  • une demande d’autorisation d’un montant d’une livre sterling avec une référence qui apparaîtra sur votre compte bancaire. Cette dernière sera à reporter sur l’application pour achever l’enregistrement définitif de la carte au sein de l’application ;
  • une simple transaction 3D Secure. Dans ce cas, c’est plus immédiat, vous n’avez qu’à indiquer le code indiqué dans le SMS ; en supposant bien évidemment, que le moyen d’authentification du porteur choisi par l’émetteur est le SMS.

Note : c’est quand même ballot que le scan de la carte ne parvienne pas à lire sa date d’expiration…

Paiement à l’aide de la carte Curve

Dès lors votre carte sélectionnée dans l’application, elle sera utilisée lors du paiement avec la carte Curve. Voyons comment cela fonctionne. Il s’agit d’un paiement classique. Nous expliquerons donc le fonctionnement de l’autorisation et de la compensation. Sauf quand nous le préciserons, toutes les étapes sont similaires avec une carte classique.

Autorisation Curve

Lorsque vous vous rendez chez votre commerçant préféré, vous introduisez votre carte Curve dans le terminal de paiement électronique (TPE).

Note : vous pouvez également faire un paiement sur internet en saisissant les informations de votre carte Curve.

Le TPE lit la puce, initialise la transaction et récupère plusieurs informations (n° carte, date d’expiration, …). Ensuite, il authentifie les données de la carte pour s’assurer de l’authenticité des données et qu’elle n’a pas été clonée.

Le TPE vérifie le contexte de la transaction (adéquation entre les versions d’application de la carte et du terminal, date de début et de fin de l’application, …) et vérifie l’identité du porteur en lui demandant son PIN.

Ensuite, le TPE effectue une demande d’autorisation systématique. La demande est envoyée à l’acquéreur qui le véhicule sur le réseau MasterCard qui le route vers le serveur d’autorisation émetteur (SAE) de la plateforme Curve.

À partir du numéro de carte indiqué dans l’autorisation, le SAE récupère le n° carte bancaire sélectionné par défaut. Cela lui permet d’émettre une demande d’autorisation bancaire de type vente à distance vers le SAE de la carte bancaire. En cas de réponse positive, le SAE crédite le compte de monnaie électronique Curve du porteur du montant (émission de monnaie électronique). Le cas échéant, le SAE Curve approuve la réponse à la demande d’autorisation et le compte de monnaie électronique est débité.

Compensation

Puisqu’il y a deux autorisations, il y a deux mouvements à compenser : le mouvement relatif à Curve et le mouvement bancaire.

Compensation Curve

Comme lors d’un paiement classique, le TPE effectue sa télécollecte auprès de la banque acquéreur du commerçant. L’acquéreur traite la transaction relative au paiement Curve et envoie le mouvement de compensation à la chambre de compensation de MasterCard. Viennent ensuite le règlement à profit de WireCard, le débit du porteur (débit comptable du compte de Monnaie Electronique Curve), et le crédit du commerçant.

Compensation bancaire

Le même mécanisme s’opère au niveau de la plateforme Curve qui a généré une autorisation bancaire de type vente à distance. Le mouvement est envoyé en chambre de compensation. Viennent ensuite le règlement à profit de la banque du porteur (émetteur), le débit du porteur (celui du compte bancaire lié à la carte bancaire adossé à la carte Curve).

Le mot de la fin

Bien sûr, le paiement de la transaction est plus long du fait de la double autorisation. En revanche, comme j’en parlais ici sur la pérennité du Dual Message, cela peut valoir le coût d’avoir recours à ce type de carte face aux services rendus. Reste à voir si la mayonnaise prendra auprès du public ou si elle ne convient qu’aux plus barbu·e·s d’entre nous :-).

Et enfin, le plus important, nous vous souhaitons une très bonne année 2018. Que celle-ci soit riche en actualités monétiques !

Une réponse à “La carte Curve : comment ça fonctionne ?”

  1. Merci beaucoup pour cet article très intéressant. Dans un cas comme celui-là, comment se répartit la commission marchand entre la banque acquéreur, Mastercard, Curve, et la banque émettrice de la carte qui a été associée à la transaction via Curve ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.